Comment faire une recherche généalogique à partir de documents officiels ?

Famicity est le premier réseau familial entièrement gratuit dans lequel vous créez votre arbre familial et invitez votre famille pour vous y aider !
Famicity est le premier réseau familial entièrement gratuit dans lequel vous créez votre arbre familial et invitez votre famille pour vous y aider !

Où faire ses recherches généalogiques ? Comment rechercher ses ancêtres ? De quels documents officiels ai-je besoin ? Tout commence d'abord chez soi, et si possible, chez les membres de votre famille susceptibles d'avoir gardé tout type de documents relatifs aux générations précédentes. Souvent rangés dans des tiroirs ou dans le grenier, vous pourrez trouver des albums photos, livrets de famille, livrets militaires, pièces notariées, faire-parts... Avec un peu de chance, il existe quelques nonagénaires dans votre famille. C'est le moment d'interroger leur mémoire (ce qu'on appelle "mémoire orale") qui vous livrera de nombreuses pistes intéressantes pour la recherche de vos ancêtres. Si vous n'y trouvez rien, voici un récapitulatif des documents officiels (“mémoire écrite”) pour y parvenir !

Jusqu’où pouvez-vous remonter en recherche généalogique ?

famicity-recherche-généalogique-document

Dans un premier temps, tout dépend du milieu géographique : les pays et provinces peuvent être très inégalitaires en terme de richesse d'archives. Bien que la France possède les archives les plus riches du monde du fait de l'ancienneté de l'État (XVIIè siècle) et des premières institutions administratives, leur ancienneté varie généralement d'une commune à l'autre. Alors qu'il est possible que votre famille ait conservé des registres remontant au XVIè siècle, une famille de la commune voisine risque de s'être arrếtée quelques décennies plus tôt...

Dans un second temps, la limite dépend du milieu social. Tandis que les descendants des familles nobles et notables sont souvent avantagés par des fonds plus riches et plus anciens conduisant parfois jusqu'au Moyen- ge, la découverte d'un ancêtre enfant risque d’aboutir parfois sur une impasse. Disons qu'en moyenne, vous pouvez espérer remonter jusqu'au milieu du XVIIè siècle, soit à la fin du règne de Louis XIII ou au début de celui de Louis XIV. Mais vous pourrez souvent retrouver des traces de votre famille jusqu'à l'époque de la guerre de Cent Ans.

1. Le livret de famille

Le livret de famille est sans nulle doute la pièce la plus riche en informations puisqu'elle condense trois générations en un seul document. Créé et délivré lors du mariage des deux époux, ce document comporte leurs noms et prénoms ainsi que ceux de leurs parents, leurs dates et lieux de naissance, et enfin les noms, prénoms, dates et lieux de naissance de leurs enfants au fur et à mesure de leur naissance. Très utiles pour constituer son arbre généalogique, les livrets de famille n'existent que depuis 1877, et vous permettent donc de remonter près de 150 ans en arrière.

Comment se procurer un livret de famille ?

En cas de perte du livret de famille, seulement un des deux époux peut demander à la mairie une copie qui en assure l'archivage et les mises à jour, comme par exemple à l'occasion d'une nouvelle naissance. Il n'est cependant légalement pas possible d'en obtenir une après leur décès. Ce genre de document est généralement gardé par l'un des enfants qui en a hérité.

2. Les photos de famille

Quoi de plus parlant qu'une photo pour reconnecter avec les générations passées ? Non seulement ce sont les pièces qui risquent de vous procurer le plus d'émotions, mais elles regorgent d'informations et vous permettent d'exploiter de nouvelles pistes. En effet, n'hésitez pas à les montrer aux plus âgés de votre famille. Peut-être reconnaîtront-ils certains cousins et cousines, la région d'origine en fonction de certains indices, de la date approximative...

3. Le livret militaire

Cette pièce, une fois trouvée, s'avère très précieuse lorsque l'on cherche des informations sur un ancêtre éloigné. Créé sous le Second empire (1852-1870), le livret militaire était délivré à celui qui avait terminé ses obligations militaires. Vous y trouverez l'ensemble des décorations militaire de l'individu (affectations, blessures, décorations...) mais aussi sa date et lieu de naissance ainsi que les noms et prénoms de ses parents.

4. Les faire-parts de décès

Le faire-part de décès ou "avis de décès" sert à avertir la famille et l'entourage du décès d'un individu. Qu'il soit adressé par courrier ou par publication dans la presse, le faire-part contient de nombreuses informations bien qu'ils ne présentent pas tous le même degré de précision. Bien que non obligatoires avant la Seconde Guerre Mondiale, ceux qui existaient contiennent le nom du conjoint ou de la conjointe, les enfants et les petits enfants et potentiellement le noms de leur conjoint et conjointe, et les parents, frères et soeurs. Le site GénéaNet donne accès à la collection de faire-parts constituée par la Bibliothèque Généalogique de Paris.

5. Les actes notariés

Les actes notariés concentrent tous les actes passés devant un notaire et peuvent par exemple représenter un acte de vente, d'achat, des donations... Le contrat de mariage, le testament et l'inventaire après décès constituent les documents les plus utiles à une recherche généalogique.

  • Le contrat de mariage qui fixe les droits, devoirs et répartition du patrimoine des mariés, donne les noms et prénoms des futurs époux ainsi que ceux de leurs parents, et les dates et lieux de naissance des conjoints.
  • Le testament recense les descendants proches d'une personne.
  • L'inventaire après décès a pour fonction de mesurer les biens d'une personne si bien que l'on y trouve des références d'actes qui peuvent mener à de nouvelles pistes de recherches.

6. Les documents divers

Ces documents sont difficiles à énumérer : il s'agit de tous les autres papiers que vous pouvez trouver dans un tiroir au fond du grenier : anciennes cartes postales, diplômes, photographies, journaux intimes, documents officiels ou administratifs qui peuvent donner toutes sortes d'informations pouvant vous aider dans votre enquête et enrichir vos données.

7. Interroger la mémoire des vivants

S'il vous manque des informations sur des parents ou une partie de la famille assez proche dans le temps, rien ne sera plus utile que d'aller rendre visite à un vieux cousin ou un vieil ami de la famille. Mais attention : certains seront ravis de vous faire le récit de leur jeunesse et vous donneront de nombreuses informations (peut-être un peu trop ?) tandis que d'autres seront plus réservés, voir imperméables. N'oubliez pas qu'il peut être douloureux pour certains grands-parents et arrière-grands-parents de replonger dans leur histoire, dont le récit peut réveiller certaines blessures du passé. Il ne s'agit pas d'un interrogatoire : laissez-les raconter ce qu'ils veulent, et à leur rythme. Néanmoins, gardez votre fil conducteur bien en tête pour accueillir et bien organiser les informations dont vous avez besoin : combien de frères et soeurs ? quels parents et grands-parents ? combien d'enfants ? quels conjoints ? quels sont leur lieux et date de naissance ?

Comment trier et classer les documents trouvés ?

recherche-genealogique-documents-famicity

Afin de mieux conserver et transmettre, vous devez choisir quels documents conserver, c'est-à-dire ceux qui revêtent un intérêt autobiographique ou une charge affective (diplômes, poèmes, déclarations...). Comment classer ces documents ? En effet, à une certaine phase avancée de vos recherches, vous risquez de vous perdre dans la liasse de papiers et risquez de ne plus y voir très clair... Pour un tri optimal, nous vous conseillons de classer ces documents d'abord par noms de famille avec une boîte d'archives par nom, dans lesquelles vous rangerez une chemise par personne.

8. Le cimetière

Eh oui ! Dans toute recherche généalogique ambitieuse, un détour par le cimetière est un passage obligé ! Vous pourrez y obtenir, grâce au gardien ou à la mairie, le lieu de décès du défunt et le lieu de sa tombe par exemple. Cela vous permettra de vous rendre à la mairie pour chercher l'acte de décès dans lequel vous trouverez les noms, prénoms, âge, métier et domicile du défunt, les prénoms et noms du conjoint ou de la conjointe ainsi que ceux de ses parents, et enfin ses dates et lieux de naissance si cette personne est décédée après 1922.

Classer ses informations

La numérotation de Sosa-Stradonitz

Avant de débuter sérieusement votre arbre généalogique, il est conseillé de commencer par établir un tableau d'ascendance avec la numérotation de Sosa-Stradonitz, utilisée par la plupart des généalogistes en raison de sa clarté et de son intuitivité. Le "probant" - celui ou celle à partir duquel on commence la généalogie ascendante - est désigné n°1, son père n°2 et sa mère n°4, ses grands-parents paternels n°4 et n°5 respectivement pour le grand-père et la grand-mère et ainsi de suite.

translation missing: fr.genealogical-research.numbering_sosa_stradonitz.image_alt1
translation missing: fr.genealogical-research.numbering_sosa_stradonitz.image_alt2

L'avantage de ce système de numérotation réside dans le fait que, même si votre ascendance est constituée de quelques trous (un arrière-arrière-grand-parent dont vous n'avez pas connaissance), vous pouvez quand même passer d'une branche à l'autre même si l'une est incomplète. Les hommes seront ainsi toujours désignés par un nombre pair, et les femmes par un nombre impair. Vous pouvez ensuite illustrer ce système de numérotation à l'aide des tableaux d'ascendance avec la méthode horizontale ou verticale ci-dessous.

Les fiches individuelles et les abréviations

Après avoir récolté une quantité importante de documents, vous disposez de nombreuses informations qu'il s'agit désormais de ranger et de hiérarchiser pour mieux affiner vos recherches et ne rien laisser dans l'obscurité.
Il est donc nécessaire de remplir des fiches pour chaque couple avec un système d'abréviation simple qui vous donne une liste exhaustive des informations importantes, à télécharger ci-dessous.

Fiche individuelle à télécharger (PNG - 22Ko)
Famicity est le premier réseau familial entièrement gratuit dans lequel vous créez votre arbre familial et invitez votre famille pour vous y aider !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour personnaliser votre navigation.